A l’Assemblée nationale comme sur le terrain, à Argenteuil et Bezons, je suis là pour agir.

A l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale, trop souvent, se résume dans l’inconscient collectif à l’hémicycle. C’est, bien sûr, un endroit très important de la vie démocratique, mais ce n’est pas le seul endroit où je suis à l’oeuvre pour vous.

L’hémicycle

J’y vote la loi,  y interpelle le gouvernement, et y présente ou vote des amendements. C’est un endroit de débat, d’échanges d’idées, parfois de heurts, mais aussi le lieu où s’exprime la volonté générale. Je suis très attachée au travail que nous y faisons, et j’ai à coeur de voter avec fidélité et intégrité les textes qui y sont soumis à la représentation populaire.

Si vous souhaitez assister à une séance, n’hésitez pas à m’envoyer un message en précisant la date souhaitée et vos prénom, nom, date et lieu de naissance !

La Commission des Affaires Sociales

En tant que députée, je siège dans une Commission, spécialisée sur un certain nombre de thématiques. Le rôle de la Commission est de travailler en profondeur les sujets, avant le débat en séance publique. C’est donc énormément de réunions, parfois publiques, parfois à huis-clos, d’auditions d’experts et d’heures de travail autour des enjeux dont est saisie la Commission.

J’ai choisi de siéger à la Commission des Affaires Sociales, car ses sujets de compétence sont particulièrement en lien avec nos enjeux à Argenteuil et Bezons : je travaille ainsi plus particulièrement sur les thématiques liées à l’emploi, à la santé ou encore à la formation.

Vous pouvez retrouver mes interventions lors des auditions publiques de la Commission ici, dans l’onglet “vidéos”.

La Délégation aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes

J’ai été élue Vice-Présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes. A l’instar des Commissions, les Délégations travaillent sur un sujet précis, et accompagnent ainsi le travail parlementaire et gouvernemental en formulant des propositions.

C’est un sujet qui me tient à coeur et sur lequel il y a malheureusement encore beaucoup à faire. Au sein de la Délégation, nous recevons ainsi dans le cadre d’auditions publiques ou à huis-clos des experts – associations, hauts fonctionnaires, politiques … pour travailler ensemble sur ce sujet.

J’ai l’honneur d’être la première députée à avoir été missionnée pour formuler un avis et des recommandations sur le projet de loi de finances au titre de la Délégation aux droits des femmes. Mon rapport est disponible ici.

Vous pouvez retrouver mes interventions lors des auditions publiques de la Délégation sur le site de l’Assemblée nationale (rentrez mon nom dans la rubrique interlocuteur).

A Argenteuil et à Bezons

Le travail de députée, c’est aussi sur le terrain ! Je passe beaucoup de temps à aller à la rencontre de celles et ceux qui font la vie locale : associatifs, entrepreneurs, salariés, professeurs … En général, j’y consacre mes journées du lundi et vendredi, ainsi que les week-ends.

C’est important : ce sont ces rencontres, ces échanges avec VOUS qui nourrissent mon travail à l’Assemblée nationale pour prendre les bonnes décisions et faire remonter les vrais enjeux.

Je vais ouvrir prochainement une permanence à Argenteuil. Ce sera le lieu privilégié pour vous recevoir et échanger avec vous. Je suis bien sûr par ailleurs à votre écoute, que ce soit par mail, courrier ou encore sur les réseaux sociaux. Rendez-vous dans la section “Contact” pour cela !

La lutte contre la pauvreté et l’exclusion

J’ai été bénévole avant de faire de la politique, et je veux continuer à agir au-delà de mes attributions de députée. J’ai donc intégré le Conseil National de Lutte contre l’Exclusion et la Pauvreté (CNLE). Constitué de membres du gouvernement, parlementaires, associations ou encore personnes en situation de grande pauvreté, le CNLE formule des recommandations directement au Premier Ministre sur les sujets liés à l’exclusion et à la pauvreté.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du CNLE.