Aide sociale à l’enfance : actions engagées

Nous devons porter une attention particulière aux plus fragiles durant cette crise qui nous met collectivement à l’épreuve. C’est le sens de la tribune que je signais dans Le Monde la semaine dernière, et dans laquelle j’alertais notamment sur la nécessité de prévenir les ruptures de droits.

La protection de l’enfance est en première ligne. C’est difficile pour les jeunes protégés, c’est difficile pour les éducateurs et personnels qui les accompagnent du mieux qu’ils peuvent dans le contexte que nous connaissons : fermetures des établissements scolaires, difficultés d’organisation dues aux restrictions liées au confinement…

Notre jeunesse, notamment la plus fragile, mérite une attention particulière et je souhaite vous partager certaines actions engagées depuis le début de cette crise et qui me semblent importantes.

Interdiction des sorties sèches de la protection de l’enfance

Nous avons voté, comme je le proposais dans ma tribune, l’interdiction de sortie des dispositifs de l’Aide sociale à l’enfance de chaque enfant atteignant sa majorité durant la période de crise du Covid-19.

Les débats nous ont également permis d’affirmer une nouvelle fois que tout jeune évalué mineur ou majeur sera mis à l’abri, soit par une prise en charge par l’Aide sociale à l’enfance, soit via un hébergement d’urgence, durant cette même période de crise exceptionnelle.

Sécurité sanitaire : des consignes pour l’ensemble des professionnels de la protection de l’enfance

Le Ministre Adrien Taquet, en charge de la protection de l’enfance, a communiqué une fiche pratique à l’ensemble des professionnels visant à assurer un respect optimal des règles sanitaires.

Vous travaillez au sein de la protection de l’enfance ? Vous pouvez télécharger ces fiches ici.

Des mesures pour faciliter la garde d’enfants des personnels travaillant à la protection de l’enfance

Les professionnels exerçant dans les établissements et services départementaux, publics et associatifs de la protection de l’enfance et de protection maternelle et infantile font partie depuis ce lundi des professionnels désignés prioritaires pour bénéficier de la garde d’enfantsde l’accès aux écoles et collèges, de l’accueil en crèche et de la scolarisation de leurs enfants.

Le 119 reste joignable 24/7

Le 119, numéro d’appel pour l’enfance en danger, continue à être joignable 24/24 et 7jr/7 ; les appels d’enfants restent prioritaires. L’ensemble des écoutants du 119 restent mobilisés pendant la crise. Il n’y aura pas d’interruption du service.

La réserve civique pour agir aux côtés des associations de la protection de l’enfance

Jeunes en service civique, éducateurs sportifs, citoyens.. vous pouvez apporter votre concours et votre soutien en donnant de votre énergie, de votre temps, pour épauler les associations. Rendez-vous sur www.jeveuxaider.gouv.fr

Les étudiants en travail social peuvent également se mobiliser pour prêter main forte aux établissements sociaux et médico-sociaux.

Continuons à porter une attention aux plus fragiles, restons unis, restons solidaires. Je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi.

Partagez cet article !