Lettre d’information mars 2020

J’ai le plaisir de vous partager ma lettre d’information du mois de mars 2020.

Au sommaire de ce numéro :

  • ma réaction à l’utilisation du 49.3 dans le cadre de la réforme des retraites
  • focus sur ma proposition de résolution sur la reconnaissance des féminicides
  • nomination à la présidence du CNLE
  • mon intervention sur les enjeux d’accès à la fibre sur Argenteuil
  • baisse record du chômage dans le Val d’Oise
  • intervention au Forum pour la Paix au Mali

Vous pouvez la consulter en ligne en cliquant ici et en lire l’édito ci-dessous.

Madame, Monsieur,

L’annonce du 49.3 n’est pas une bonne nouvelle. C’est le fruit d’une stratégie assumée d’une partie de l’opposition qui a décidé de faire de l’obstruction parlementaire son identité politique. Je le regrette car je crois que notre Assemblée pouvait contribuer utilement à ce débat attendu des Français, comme elle l’a démontré en adoptant (péniblement mais en adoptant tout de même) des avancées utiles et pour beaucoup issues des échanges que nous avons avec nos concitoyens sur le terrain. 

Las, il semble que l’intérêt politique ait pour certains pris le pas sur l’intérêt général et, à force d’examiner des milliers amendements dont l’unique ambition était de bouger des virgules pour ralentir les débats, nous en étions au bout de 115 heures de discussion à l’article 7 sur 65. La situation n’était plus tenable.

Avec le 49.3, ce n’est pas la fin du débat parlementaire puisqu’il va se poursuivre dans quelques semaines au Sénat. Je formule cependant le voeu que la deuxième lecture à l’Assemblée soit plus propice à un débat de fond et de raison, et je continuerai pour ma part à défendre les points d’inquiétudes que vous m’avez relayés à Argenteuil et Bezons, et notamment celui de la pénibilité sur lequel je souhaite que nous allions plus loin. 

Si le débat sur les retraites me mobilise, je reste engagée sur d’autres chantiers que je crois importants. Ces dernières semaines, j’ai rendu les conclusions de ma mission sur les féminicides. Suite à mon rapport, adopté à l’unanimité par la Délégation aux droits des femmes, j’ai déposé une proposition de résolution parlementaire pour reconnaitre le caractère spécifique de ces crimes, qui ne sont pas des homicides comme les autres. 

Sur notre territoire, je reste particulièrement attentive à ce que les réformes et combats que je mène à l’Assemblée continuent d’apporter des résultats concrets. Dans le Val d’Oise, nous pouvons nous réjouir de plusieurs bonnes nouvelles : le chômage est en net recul, c’est le fruit de notre engagement résolu pour l’emploi et l’activité. Le soutien de l’État à notre territoire se confirme : nous disposerons de nouveaux moyens pour la protection de l’enfance et, à Argenteuil, l’État a débloqué 10 millions d’euros pour soutenir la transformation de la Porte Saint Germain. 

Le temps des municipales passé, il sera important de continuer à travailler ensemble, par-delà les couleurs politiques, à la réussite de notre territoire. Cela me parait essentiel et je crois notamment important que notre territoire tire son épingle du jeu sur la question de la cybersécurité. Nous avons un tissu d’acteurs, un foncier, des atouts géographiques, à valoriser davantage et je m’y emploie auprès du Gouvernement et de toutes les parties prenantes du dossier depuis plusieurs mois en lien avec nos acteurs économiques locaux. 

Ces prochaines semaines, mon engagement va se poursuivre suite à ma nomination par le Premier ministre comme Présidente du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Je n’accepte pas, et je n’accepterai jamais, que notre pays compte 9 millions de personnes pauvres. Ma mobilisation sera totale et je sais pouvoir compter sur l’engagement des acteurs de notre territoire sur ces enjeux. 

Fidèlement,

Fiona Lazaar 

Consulter la newsletter en ligne

Vous pouvez la consulter en ligne en cliquant ici.

Pour vous inscrire à ma newsletter

* indicates required
J’habite à

Fiona Lazaar utilisera les informations fournies sur ce formulaire pour vous contacter et vous transmettre des actualités et invitations à des événements. Vous donnez votre accord pour être contacté dans ce cadre par :

Vous pouvez changer d’avis à tout moment en cliquant sur le lien Se désinscrire situé le pied de page de tout e-mail que vous recevez de notre part, ou en nous contactant à fiona.lazaar@assemblee-nationale.fr. Nous traiterons vos informations avec respect. Pour plus d’informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter www.fionalazaar.fr. En cliquant ci-dessous, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à ces termes.

Nous utilisons MailChimp comme plateforme marketing. En cliquant ci-dessous pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées et traitées par MailChimp. Pour en savoir plus sur les pratiques de confidentialité de MailChimp, rendez-vous ici.

Partagez cet article !