Pas de quartier pour les marchands de sommeil !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – La lutte contre l’habitat indigne et ceux qui en font commerce est une priorité absolue, notamment dans le Val d’Oise où la lutte contre les marchants de sommeil est un enjeu important. La Députée Fiona Lazaar, qui avait accueilli dans le Val d’Oise le ministre Julien Denormandie pour évoquer cet enjeu, salue l’annonce aujourd’hui d’une plateforme téléphonique de signalement des logements indignes. 

Suite à cette annonce du gouvernement, la Députée Fiona Lazaar réagit : 

« Nous avons changé la loi pour que les marchands de sommeil soient considérés comme ce qu’ils sont, à savoir des trafiquants. C’était une avancée importante mais les victimes de ces malfrats ne savent pas toujours comment agir et se défendre. Cette plateforme doit permettre de mieux les accompagner et de lutter plus efficacement contre ce fléau. » 

Fiona Lazaar, Députée du Val d’Oise

Concrètement, cette plateforme accessible au 0 806 706 806 mettra en relation les usagers avec des professionnels qui pourront leur expliquer leurs droits et les orienter dans leurs démarches.

« Mettre en location un habitat indigne est un délit », précise la Députée qui invite à poursuivre la mobilisation pour « envoyer un signal clair à ceux qui font commerce de la misère : pas de quartier pour les marchands de sommeil ! ». 

Fiona Lazaar, Députée du Val d’Oise

En Ile-de-France, les dernières estimations évoquent plus de 157 000 logements indignes, soit 4% du parc privé (source : Institut de l’aménagement et de l’urbanisme d’Île-de-France). 

Avec le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, à Goussainville dans le Val d’Oise – décembre 2017

Partagez cet article !

Articles susceptibles de vous intéresser