Grenelle Violences Conjugales – intervention sur CNEWS

Je suis intervenue aujourd’hui sur CNEWS alors que démarre aujourd’hui le Grenelle des Violences Conjugales. Alors qu’à ce jour 101 femmes ont perdu la vie sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, des solutions concrètes et immédiates sont nécessaires.

Mon intervention à regarder à partir de 1h02min

Grenelle : une mobilisation de trois mois y compris dans le Val d’Oise

Aujourd’hui marque le coup d’envoi d’une mobilisation de 3 mois avec l’ensemble des acteurs – police, justice, santé, gouvernement, élus, associations, victimes … L’objectif est d’une part de sensibiliser sur le fléau des féminicides et violences et d’autre part de trouver des solutions. C’est essentiel car, en France, en 2019, déjà plus de 100 femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. C’est un chiffre abominable qui montre toute l’urgence de la situation et c’est pourquoi je souhaite que ce Grenelle débouche sur des solutions concrètes et immédiates.

Ce jeudi, je serai à la Préfecture du Val d’Oise avec les acteurs mobilisés sur cet enjeu. De cette même façon, plus de 100 “Grenelles locaux” seront organisés d’ici au 25 novembre en France. Chacun doit pouvoir y contribuer.

Sensibiliser et apporter de nouvelles solutions

Cette mobilisation de chacun des acteurs est indispensable pour que nous puissions mener à bien un véritable travail d’inventaire : repérer les dysfonctionnements, les reconnaître, pour y remédier. Ce n’est pas une chasse aux coupables mais une chasse aux solutions : nous pouvons améliorer l’accueil des plaintes, renforcer les ordonnances de protection, et mieux accompagner les victimes. Nous pouvons et nous devons faire mieux.

Des premières initiatives ont déjà été prises ces dernières semaines. La ministre Nicole Belloubet a ainsi par exemple diffusé une circulaire visant à encourager le recours aux ordonnances de protections et autres dispositifs existants mais pas toujours utilisés à leur juste mesure par les magistrats.

La Garde des Sceaux a par ailleurs annoncé il y a quelques semaines son souhait de mettre en oeuvre le bracelet électronique anti-rapprochement, une mesure que nous réclamions depuis plusieurs mois dans le Val d’Oise.

Vous pouvez compter sur ma pleine mobilisation sur cet enjeu essentiel qui je le sais, vous révolte et préoccupe particulièrement. Je vous tiendrai informés ces prochaines semaines des avancées et actions engagées.

Si vous souhaitez contribuer vous pouvez le faire à travers l’adresse mail grenelle@pm.gouv.fr. Toutes les contributions sont utiles.

Faisons également entendre le plus largement possible ce simple message : les voisins, témoins, les victimes, les proches, nous ne devons rien laisser passer. Le numéro d’appel 3919 est à disposition pour guider chacun dans les démarches à engager. Et, en cas de danger, appelez bien sûr les numéros d’urgence : le 15, le 17, le 18.

La société tout entière doit mener le combat contre les féminicides et toutes les violences conjugales. Ne lâchons rien !

Partagez cet article !