Hébergement d’urgence : rencontre avec l’association Aurore à Argenteuil et Bezons

Je remercie l’Association Aurore pour son accueil et nos échanges en fin de semaine à Argenteuil et à Bezons.

Avec l’association Aurore, le 29 novembre

Je veux dire bravo à ses bénévoles et ses salariés qui agissent sur notre territoire, aux côtés d’autres acteurs que j’ai pu rencontrer par ailleurs, pour l’hébergement, le soin et l’accompagnement de personnes en situation de précarité ou d’exclusion.

A l’accueil de jour de Bezons, nous sommes notamment revenus avec le Directeur général et le Directeur territorial de l’association sur les enjeux de l’hébergement d’urgence, alors que la trêve hivernale a commencé il y a maintenant un mois.

Puis, à Argenteuil, nous avons évoqué plus particulièrement la situation des femmes et des enfants, qui appelle une vigilance particulière, lors de la visite d’une résidence sociale qui accueille des femmes isolées avec de jeunes enfants.

Aujourd’hui en France, l’État finance 136 000 places d’hébergement d’urgence et, pour cet hiver, 14 000 places supplémentaires sont ouvertes. Dans le plan de lutte contre la pauvreté que nous avons construit avec les associations, nous augmentons par ailleurs les moyens alloués aux maraudes.

Au total, l’hébergement d’urgence représente un budget de l’ordre de 2 milliards d’euros pour l’État, en progression de 13% par rapport à l’année dernière. Il est essentiel de poursuivre et d’intensifier notre action : en 2018, encore, la rue peut tuer. C’est tout simplement inacceptable.

Partagez cet article !