Le budget c’est concret !

Le débat budgétaire à l’Assemblée, ce n’est pas une bataille de chiffres mais des mesures très concrètes que nous défendons pour votre quotidien.Hier, alors que nous présentons pour la première fois depuis 18 ans un budget de la sécurité sociale à l’équilibre, j’ai rappelé à la tribune de l’Assemblée nationale les mesures que nous portons pour ➕ de solidarité, ➕ de justice sociale et ➕de protection.

Mon intervention à la tribune de l’Assemblée nationale

Plus de solidarité, plus de justice sociale, plus de protection

Le budget, c’est très concret. Ainsi, quand nous examinons le budget 2019 de la sécurité sociale (pour la première fois à l’équilibre depuis 18 ans), nous défendons avant tout des mesures qui visent à répondre aux enjeux du quotidien des Français : la santé, le grand âge, la parentalité, ou encore le travail. 

Par exemple, à travers ce projet de loi de financement de la sécurité sociale, nous portons notamment les mesures suivantes :  

✅ la création d’une complémentaire santé à 1 euro par jour pour plus d’un million de Français 
✅ l’allongement du congé maternité des travailleuses indépendantes de 74 à 112 jours pour qu’il soit désormais équivalent à celui des femmes salariées
✅ l’augmentation du minimum vieillesse et de l’allocation adultes handicapés 
✅ la création d’un congé paternité spécifique pour les papas d’enfants prématurés 
✅ la suppression des taxes salariales sur les heures supplémentaires (200 euros par an en moyenne pour un salarié au SMIC) 
✅ l’augmentation des aides de garde pour les parents d’enfants en situation de handicap 
✅ 125 millions d’euros débloqués en 2019 pour renforcer les personnels soignants au sien des EHPAD

Mon engagement pour l’accès des “Chibanis” à leurs droits

A travers ce texte, nous avons par ailleurs bon espoir de voir aboutir le travail que j’ai engagé avec quelques députés de la majorité pour permettre aux Chibanis, les travailleurs venus du Maghreb qui ont cotisé en France et sont aujourd’hui retraités, d’accéder à la sécurité sociale en France.

Après plusieurs mois de travail avec des associations et le gouvernement, nous attendons des avancées très concrètes notamment dans ce texte de loi : j’aurai bientôt l’occasion de vous en reparler.

Partagez cet article !