Lunettes, prothèses auditives et dentaires bientôt prises en charge à 100% !

Nous l’avions dit, nous le votons ! Dans le budget 2019, nous avons acté la mise en oeuvre progressive du reste à charge 0 dès l’année prochaine pour qu’aucun Français ne renonce faute de moyens à des soins optiques, dentaires ou auditifs.

Crédits TDR

Ce qui va changer concrètement 

D’ici 2021, les Français bénéficieront d’un panier de soins pris en charge à 100% dans les secteurs où le reste à charge, la partie que doit supporter financièrement le patient, est le plus élevée. 

Ainsi aujourd’hui, se soigner coûte trop cher ce qui pénalise surtout les foyers les plus modestes : 

  • pour les aides auditives, le reste à charge moyen est de 850 euros par oreille. Résultat : seul 1 Français sur 3 souffrant d’une déficience auditive est équipé. Demain, le reste à charge sera de 0 euros. 
  • aller chez le dentiste coûte cher : pour une couronne céramique, les Français doivent débourser de leur poche 200 euros en moyenne. Demain, elle sera 100% remboursée.
  • sur l’optique aussi, le prix est un frein : dans les 20% des ménages les plus modestes, 1/5 renonce à s’équiper pour cela. Demain, il sera possible de s’équiper et d’être remboursé à 100%.

Le calendrier de mise en oeuvre 

La mise en oeuvre de cette mesure, qui bénéficiera notamment aux personnes âgées et aux foyers les plus modestes, est étalée sur 3 ans avec une mise en oeuvre progressive dès l’année prochaine et jusqu’en 2021

A partir de l’année prochaine, le premier effet de cette réforme qui permettra un meilleur accès de tous les Français à la santé sera la baisse du coût des prothèses auditives (- 200 euros dès 2019)

Cela nous permet notamment de mettre en oeuvre cette mesure en lien avec les complémentaires qui se sont engagées à ne pas augmenter leurs tarifs.

Mieux rembourser les soins pour les plus modestes

En marge de cette mesure, nous avons également voté la fusion de la CMU-C avec l’ACS, une mesure contenue dans le Plan de lutte contre la pauvreté.

Concrètement, cela veut dire pour les 1,2 million de bénéficiaires de l’ACS qu’ils pourront bénéficier d’une complémentaire santé à moins de un euro par jour ! 

Partagez cet article !