Richard Ferrand élu Président de l’Assemblée nationale

Richard Ferrand, lors de son discours suite à son élection – Crédits photo : AFP

Richard Ferrand a été élu aujourd’hui Président de l’Assemblée nationale.

Militant de la première heure pour porter le projet de transformation du Président de la République, Richard Ferrand a depuis un an démontré sa capacité à maintenir l’union et le débat au sein du groupe parlementaire LREM, riche de la diversité de ses 312 membres.

Je lui adresse mes félicitations pour son accession au Perchoir.

Le Président de l’Assemblée nationale est le 4ème personnage de l’État

Richard Ferrand succède à François de Rugy, qui a rejoint le gouvernement début septembre.

Avant lui, de nombreuses et illustres figures de la République ont siégé sur ce que l’on appelle “le Perchoir” : Laurent Fabius, Philippe Séguin, Jean-Louis Debré, Jacques Chaban-Delmas …

4ème personnage de l’État (après le Président de la République, le Premier ministre, et le Président du Sénat), le Président de l’Assemblée nationale joue un rôle important dans nos institutions.

Au Perchoir, le Président de l’Assemblée nationale est maître des débats 

Le Président de l’Assemblée nationale organise les débats et veille à leur bon déroulé. Il est assisté pour cela par six vice-présidents. 

Il est par ailleurs obligatoirement consulté par le Président de la République dans plusieurs cas, comme par exemple en cas de dissolution de l’Assemblée nationale, de la mise en oeuvre de l’article 16 de la Constitution donnant des pouvoirs étendus au chef de l’État en cas de circonstances exceptionnelles.

Il est par ailleurs habilité à saisir le Conseil constitutionnel pour vérifier la conformité d’une loi ou d’un traité à notre Constitution. 

Des chantiers importants à mener

Les défis qui attendent Richard Ferrand à la tête de l’Assemblée sont nombreux : il faut continuer à ouvrir l’Assemblée, à la rendre plus proche des Français et à rendre les débats plus efficaces. 

Pour cela, il faudra notamment mener à bout la réforme constitutionnelle, engagée avant l’été, en lien avec la chambre haute, le Sénat. 

Je lui souhaite un plein succès pour cette mission exaltante ! 

Partagez cet article !