50 mesures pour une économie 100% circulaire

Cap vers un changement de modèle écologique, sociétal et économique. Le Premier ministre a dévoilé un plan ambitieux pour mieux recycler, mieux protéger le consommateur et tendre vers une économie 100% circulaire.

Nous devons faire plus et mieux en matière de recyclage.

A Argenteuil et Bezons, nous le constatons chaque jour au passage des encombrants (et parfois même en dehors des collectes 😓 ), nombreux sont les objets jetés qui pourraient être réutilisés ou réparés.

Je veux d’abord saluer les consommateurs responsables, car il faut garder à l’esprit que le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas ! Saluer également l’engagement des associations locales qui mettent en œuvre beaucoup d’inventivité pour réduire la production de déchets à la source : la Pastèque qui réutilise des invendus alimentaires et organise des Disco’Soupes, les Vélos Sauvages qui réparent vos vélos, Alternatib’Argenteuil avec l’opération “Zéro déchet” et leur Festival des bonnes idées ; ou bien encore les associations qui réutilisent vêtements et objets récupérés au profit des plus démunis : les Restos du Coeur, le Secours Populaire, le Secours Catholique,  la Croix Rouge Française… Sans oublier toutes les initiatives citoyennes de trocs et autres dons entre particuliers!

Article Le Parisien du 19 février 2018 qui présente le projet de restaurant d’insertion antigaspi porté par Laetitia Prodo

 

Parce qu’il faut aller plus loin, le Premier ministre a présenté le 23 avril dernier une feuille de route volontariste pour passer vers un système 100 % circulaire dans le traitement de nos déchets.

Le Premier ministre présente la feuille de route pour l’économie circulaire

Ce plan s’articule autour de deux axes :

  • Lutter contre l’obsolescence programmée
  • Encourager le recyclage

Lutter contre l’obsolescence programmée autour de trois mesures :

  • Appliquer la réglementation en vigueur pour mieux protéger les consommateurs avec la création d’un site pour faciliter les dépôts de plainte de ces derniers et l’allongement du délai de garantie qui sera porté au niveau de ‘l’Europe, actuellement fixé à 2 ans.

    Le groupe SEB, premier groupe à proposer une durabilité de 10 ans du produit et permet au consommateur de faire réparer l’objet endommagé
  • Afficher un indice de réparabilité d’ici à 2020 sur les produits électriques, électroménagers et les meubles.
  • Mobiliser les filières pour encourager le consommateur à réparer, en cartographiant les réparateurs.

 

 

Encourager le recyclage

“En France on ne recycle pas assez”. Il s’agit donc de le rendre plus facile, bien structuré et bien encadré.”

Plus facile, en améliorant l’information du consommateur, en harmonisant la couleur des poubelles qui diffère d’une collectivité à l’autre…

Bien structuré, en développant la consigne solidaire sur les bouteilles en plastiques et les canettes qui, encore à ce jour, ne sont pas assez valorisées. La consigne solidaire consiste à consacrer le revenu que l’on tire de la vente de la matière recyclée à une cause d’intérêt général.

Bien encadré, en remettant à plat la gouvernance pour simplifier et rendre plus efficace la gestion de nos déchets, et enélargissant le nombre de filières à responsabilité élargie des producteurs (REP).

Découvrez dès à présent les 50 mesures pour une économie 100 % circulaire 

 

 

 

Partagez cet article !